Toutes les informations de nos clients destinées aux médias dont du matériel photographique en haute définition peuvent être téléchargées.

L’étude de HRG l’atteste: les tarifs des hôtels en hausse dans les métropoles internationales

Editeur: HRG Switzerland,

Dans 31 des 50 métropoles de voyages d’affaires analysées dans le monde, les prix des chambres d’hôtel, exprimés dans les monnaies locales respectives, ont augmenté durant le premier semestre 2014 par rapport à la même période de l’année précédente. Les derniers développements observés dans les centres économiques suisses suivent un chemin inverse à cette tendance. Tandis que le tarif moyen d’une nuitée à Genève, avec environ CHF 312.10, est resté stable, il a même baissé de 7 % à Zurich pour atteindre CHF 299.80. Genève a ainsi rejoint Zurich dans le classement mondial des métropoles d’affaires les plus chères et occupe, derrière Moscou et Lagos, le troisième rang. C’est ce que révèle une récente étude du prestataire en voyages d’affaires Hogg Robinson Group (HRG), qui est effectuée tous les semestres.

Pour Margaret Bowler, directrice des relations hôtelières internationales chez HRG International, le sondage semestriel 2014 confirme une tendance persistante depuis des années. Elle résume les résultats de la manière suivante: «Les grandes villes internationales bénéficient, comme auparavant, d’un taux d’occupation des chambres en hausse. Elles se fient à un développement du marché durablement positif et peuvent adapter leurs structures tarifaires vers le haut en conséquence.»

C’est ainsi que Moscou, avec un prix moyen des chambres de 14'646 roubles, est toujours et de loin la ville la plus chère au monde pour les voyageurs d’affaires. Par rapport au premier semestre 2013, les tarifs des chambres moscovites, exprimés en monnaie locale, ont augmenté de pas moins de 16 %.

Les augmentations de prix les plus marquantes dans les monnaies locales respectives ont été imposées par les hôtels à Sao Paulo (+ 29 %), Rio de Janeiro (+ 17 %) ainsi qu’à Johannesburg (+ 17 %). Puis arrivent Moscou   (+ 16 %) et Aberdeen (+ 13 %). Dans les deux métropoles brésiliennes, la flambée des prix est due avant tout à la Coupe du monde de football qui s’y est déroulée en juin / juillet 2014.

Les réductions de prix les plus nettes par rapport au premier semestre 2013 sont intervenues dans les hôtels à Chennai  (- 14 %), Mumbai (- 11 %), Francfort (- 8 %) ainsi qu’à Munich et à Zurich (- 7 % pour chacune de ces deux villes). Les premiers rangs occupés par les deux métropoles indiennes dans cette statistique sont dus au fait que, dans les deux villes, ont été ouverts récemment de nombreux nouveaux hôtels d’affaires et surtout que la demande intérieure a dû essuyer des pertes.

Derrière Moscou et Lagos, Genève occupe le troisième rang (le cinquième l’année précédente) dans le classement des métropoles de voyages d’affaires les plus chères. Puis suivent Paris et New York City et, à la sixième place (quatrième l’année précédente), Zurich. Rio de Janeiro, San Francisco, Hong-Kong et Stockholm complètent le Top Ten du classement établi dans le cadre du sondage de HRG.

Margaret Bowler est convaincue que, malgré la tendance haussière des prix des hôtels, les clients des voyages d’affaires peuvent toujours réserver des forfaits à des prix intéressants. «Il devient de plus en plus important de planifier parfaitement les programmes de voyage et de négocier des partenariats durables avec des prix attrayants pour entreprises non seulement avec les compagnies aériennes mais aussi avec les chaînes hôtelières. En outre, les entreprises devraient également instaurer dans le domaine hôtelier une gestion professionnelle des données. Un volume plus important ne va pas toujours de pair avec des prix plus avantageux. D’autres facteurs tels que le jour d’arrivée, la durée du séjour, etc. jouent également un rôle. Seuls ceux qui exploitent de manière optimale leur programme hôtelier peuvent réaliser durablement des économies de frais sur ce marché volatile», affirme, en guise de conclusion, la directrice des relations hôtelières internationales chez HRG International.

L’étude intégrale en anglais peut être téléchargée ici. Dans l’étude, les tarifs hôteliers des 50 métropoles analysées sont indiqués dans la monnaie locale et en livres sterling (GBP).

Pour des informations complémentaires:

Hogg Robinson Switzerland Ltd.
Monica Flückiger
Head of Marketing & Communications
T: +41 58 105 51 65
monica.flueckiger@hrgworldwide.com

Primus Communications
Nina Aryapour
T:+41 44 421 41 25
n.aryapour@primcom.com

Back

FEINHEIT Grafik Zürich – CI/CD, Webdesign, Flash, Webshop, XHTML/CSS