Toutes les informations de nos clients destinées aux médias dont du matériel photographique en haute définition peuvent être téléchargées.

La FSV critique les projets de prospections pétrolières au large des Baléares

Editeur: FSV,

La Fédération Suisse du Voyage (FSV) exprime sa vive inquiétude quant aux prospections pétrolières et gazières projetées dans les eaux des Baléares. La branche du voyage se rallie ainsi aux préoccupations émises par les quelque 110'000 habitants de Formentera, Ibiza, Majorque et Minorque, ainsi que par des dizaines de sociétés locales, experts et ONG, qui se sont officiellement opposés au cours de ces dernières semaines à la requête du groupe pétrolier britannique Cairn Energy.

Dans le courrier adressé à José Manuel Soria López, Ministre espagnol de l’énergie et du tourisme, la FSV relève que le principe de précaution doit être appliqué dans le cadre de l’examen des activités industrielles, avec un accent particulier tant sur la protection de la biodiversité que des intérêts économiques locaux. L’initiative de la FSV fait suite à la demande d’autorisation, actuellement en cours d’étude, déposée par des sociétés pétrolières qui envisagent de mener des prospections pétrolières et gazières dans les eaux de l’une des plus importantes destinations touristiques du pourtour méditerranéen.

«Nous sommes convaincus qu’un examen approfondi de la requête doit arriver à la conclusion que les projets d’extraction pétrolière et gazière sont incompatibles avec les intérêts des Baléares à long terme», affirme Walter Kunz, directeur de la FSV.

Les effets négatifs sur le tourisme, principal secteur d’activités des Baléares, vont d’une importante dégradation en termes d’image aux risques d’une marée noire en cas d’accident. A elle seule, la prospection pétrolière serait dommageable à la réputation des Baléares et représenterait un danger pour la biodiversité. En effet, le recours dans ce cadre à des canons à air comprimé extrêmement bruyants est susceptible de chasser, blesser, voire tuer les baleines, dauphins et autres animaux marins.

Certaines des régions concernées sont inscrites sur la liste du Patrimoine mondial de l’humanité ou ont été déclarées zones protégées dans le but de préserver des espèces particulièrement menacées. Des sites qui justifient encore davantage les inquiétudes exprimées.

Au vu de la situation actuelle, la FSV espère que le gouvernement espagnol se prononcera négativement sur la demande qui lui est soumise. Cette initiative est lancée en concertation avec la Fédération autrichienne du voyage (ÖRV).

Plus amples informations:
Fédération Suisse du Voyage (FSV)
T: +41 44 487 30 50
E: mail@srv.ch

Primus Communications GmbH
Jonathan Spirig
T: +41 44 421 41 21
E: j.spirig@primcom.com

Back

FEINHEIT Grafik Zürich – CI/CD, Webdesign, Flash, Webshop, XHTML/CSS