Toutes les informations de nos clients destinées aux médias dont du matériel photographique en haute définition peuvent être téléchargées.

La parahôtellerie entrevoit un bon hiver

Editeur: Parahotellerie Schweiz,

La situation actuelle en matière de réservations fait naître des espoirs de croissance. Les auberges de jeunesse et les appartements de vacances surtout enregistrent en partie de nettes augmentations par rapport à la même période de l’année précédente, ce qui est également lié à l’extension de la capacité. Sur les terrains de camping et dans les Bed & Breakfast règne aussi un optimisme modéré. Quant au bilan final de la saison d’été 2014, il apparaît aussi étonnamment bon pour la parahôtellerie.

Si l’on se réfère aux réservations déjà effectuées, c’est une saison d’hiver 2014/15 réjouissante qui se dessine pour les membres de Parahôtellerie Suisse. Correction faite des variations liées à la capacité, les nuitées et chiffres d’affaires actuels d’Interhome, de Reka et des Auberges de Jeunesse Suisses (AJS) enregistrent des augmentations de un à deux chiffres par rapport au moment du sondage il y a un an. Fredi Gmür, président de Parahôtellerie Suisse, suppose que l’effet négatif de la force du franc suisse, déjà décroissant avant la fin de l’année dernière, va encore faiblir l’hiver prochain.   

Un autre raison de croire à des perspectives positives est l’accroissement de l’offre des différents prestataires. C’est ainsi que Reka inaugurera, peu avant Noël, son nouveau village de vacances de Blatten-Belalp avec 50 appartements. Les 17 appartements du nouveau complexe de vacances «legendär» de Reka à Zermatt accueilleront également à temps pour le début de l’hiver leurs premiers clients. L’actuelle augmentation du chiffre d’affaires de Reka par rapport à l’hiver passé dépasse les 9%. Les Auberges de jeunesse Suisses (AJS) ont également abordé l’hiver 2014/15 avec nouveaux établissements phares. Outre le wellnessHostel4000 inauguré à Saas-Fee en septembre 2014, l’auberge de jeunesse de Gstaad Saanenland, qui avait été fermée entre-temps, accueille à nouveau (elle a été rouverte en juin 2014) des touristes hivernaux. «Nous avons budgétisé pour toute la saison d’hiver une augmentation de 10% du nombre des nuitées», affirme Fredi Gmür qui, outre la présidence de Parahôtellerie Suisse, est également CEO des Auberges de Jeunesse Suisses. Chez Interhome, les réservations et le chiffre d’affaires pour l’hiver se situent 3% au-dessus de l’année précédente.

Il n’y a pas encore de chiffres disponibles concernant les terrains de camping et les établissements de Bed & Breakfast. Là aussi, les perspectives sont toutefois également positives. «Huit de nos terrains sont ouverts pour Noël et Nouvel An. Le camping hivernal jouit d’une popularité grandissante», affirme Oliver Grützner, responsable de Tourisme et Loisirs au TCS. Outre le nouveau guide de BnB, qui paraîtra à la mi-décembre, Bed and Breakfast Switzerland a introduit également pour l’hiver 2014/15 de nouveaux pictogrammes Internet. Il ressort désormais clairement que plus de 80% des plus de 1000 logements proposent le «Wi-Fi gratuit».

Activité estivale: assez positive malgré la pluie
Pour Parahôtellerie Suisse, le bilan final de la saison d’été 2014 affiche des résultats étonnamment bons en dépit du mauvais temps record. Avec une augmentation du nombre de nuitées de presque 8% par rapport à l’été 2013, Interhome, par exemple, s’est taillé un vif succès. En ce qui concerne le chiffre d’affaires, le courtier en maisons de vacances a même pu réaliser une croissance à deux chiffres. «Le temps pluvieux n’a eu des effets négatifs que sur notre activité commerciale au Tessin», affirme le responsable du marché suisse, Roger Müller. Dans toutes les autres régions de Suisse, surtout en Valais, Interhome a en partie réalisé une croissance à deux chiffres exprimée en pour cent. Correction faite des variations liées à la capacité (offre en appartements en baisse de 5%), Reka tire également un bilan en hausse de 4%. Les AJS enregistrent, elles aussi, une légère augmentation avec 1,1% et ont pu accroître leur chiffre d’affaires estival de 7,5% par rapport à 2013. L’extension de la capacité dans le domaine des établissements phares (Gstaad Sanenland, Saas Fee) a joué en l’occurrence un rôle substantiel. Pour ce qui est des B&B, les établissements des zones rurales ont souffert de la pluie, tandis que l’activité estivale a connu un développement satisfaisant dans les villes.

L’été 2014 n’est tombé littéralement à l’eau que pour TCS Camping, où les nuitées et le chiffre d’affaires a reculé de 4% par rapport à 2013. «Toutefois, malgré notre forte dépendance des conditions météorologiques, ce recul est plutôt modéré, ce qui est redevable à la fidélité de notre importante clientèle d’habitués», constate Oliver Grützner.    

Pour des informations complémentaires:
Fredi Gmür
Président de Parahôtellerie Suisse
T: +41 79 610 41 30
E: f.gmuer@youthhostel.ch

Back

FEINHEIT Grafik Zürich – CI/CD, Webdesign, Flash, Webshop, XHTML/CSS