Toutes les informations de nos clients destinées aux médias dont du matériel photographique en haute définition peuvent être téléchargées.

Parahôtellerie: optimisme prudent pour l’été 2015

Editeur: Parahotellerie Schweiz,

Les membres de l’organisation Parahôtellerie Suisse ressentent la suppression du cours plancher de l’euro par la Banque nationale suisse (BNS) de manière plus ou moins sensible. Le fait est qu’ils ne devraient bénéficier que dans une mesure insignifiante de la baisse du nombre de visiteurs que l’on redoutait dans l’hôtellerie suisse. Actuellement, l’effet de change négatif concerne surtout les prestataires de logements de vacances dont la situation des réservations pour l’été se situe en partie au-dessous de l’année dernière. Les auberges de jeunesse, les places de camping ainsi que les Bed & Breakfast affichent un optimisme prudent. En règle générale, l’espoir repose sur la fidélité des clients suisses ainsi que sur de bonnes conditions climatiques en été.

 Dans la parahôtellerie suisse, les perspectives pour la prochaine saison d’été et d’automne sont mitigées. C’est un récent sondage effectué auprès des membres au début mai qui permet d’arriver à cette conclusion. «Après la décision de la BNS, nos réservations pour l’été ont baissé de manière abrupte et elles ne reprennent que depuis Pâques», affirme Koni Iten, CEO du prestataire en maisons de vacances Interhome. En ce qui concerne les réservations pour la période de mai à octobre, Interhome se trouve encore actuellement 9,5% au-dessous du niveau de l’année précédente. Mais Iten s’attend à ce que la baisse ne soit que de 5% à la fin de l’année. Néanmoins, chez Interhome, l’on s’attend à une notable amélioration en raison des réservations enregistrées en ce moment. Actuellement, la Reka enregistre également une baisse des réservations de 3%. En l’occurrence, les réservations manquantes sont à nouveau compensées grâce à l’augmentation des prix moyens. «Cela tient au fait que, cette année, nous avons dans notre offre encore plus d’objets haut de gamme en raison de l’ouverture récente des complexes de vacances à Blatten-Belalp, Zermatt et Engelberg», explique le Directeur Roger Seifritz.

 Les perspectives pour l’été oscillent entre neutralité et optimisme prudent chez les Auberges de Jeunesse Suisses (AJS), les places de camping du TCS et les B & B. Par conséquent, la situation actuelle des réservations se situe plus ou moins au niveau de celle de l’année dernière chez les trois prestataires. Il y a toutefois des modifications dans la structure des visiteurs. «Nous ressentons aussi un recul de la demande en provenance de la zone euro et nous nous tournons donc de manière encore plus marquée que jusqu’ici vers la clientèle suisse», souligne Fredi Gmür, CEO des AJS et Président de Parahôtellerie Suisse. 

 Les places de camping du TCS misent également sur la part importante de la clientèle indigène qui représente 80% et sur un temps estival favorable. «Nous nous attendons cependant à ce que quelques campeurs suisses utilisent l’augmentation de leur pouvoir d’achat dans l’espace européen et passent cette année leurs vacances de l’autre côté de la frontière», pense Oliver Grützner, responsable de Tourisme & Loisirs au TCS. Dans les B & B, environ la moitié des nuitées est à mettre sur le compte des clients suisses. Il existe actuellement un potentiel de croissance important sur le marché asiatique pour les logements avantageux. «Nous accueillons toujours plus de voyageurs individuels en provenance de Chine, du Japon ou de la Corée», se réjouit Dorette Provoost, Directrice de Bed and Breakfast Switzerland. Elle aussi redoute toutefois des pertes sur les importants marchés européens.

Investissements dans une offre toujours plus attrayante
En principe, il n’est question pour aucun des membres de Parahôtellerie Suisse de procéder à une baisse générale des prix en raison de la revalorisation du franc. «Le citron est pressé et nous ne pouvons pas baisser encore nos prix, sans réduire également nos prestations», affirme Roger Seifritz de la Reka. Au lieu de cela, les prestataires privilégient plutôt la solution consistant, à prix égaux, à améliorer une fois encore les offres et les prestations. Cela s’opère sous la forme d’investissements.

Interhome a encore étendu son portefeuille de logements en Suisse et à l’étranger et a ouvert au Tessin (dans le val Blenio) de tout nouveaux bureaux avec tenue des clés, accueil de la clientèle et gestion des objets. Outre la mise en service du nouveau village de vacances Reka de Blatten-Belalp et deux autres complexes à Zermatt et à Engelberg, la Reka a également étendu ses prestations pour la saison 2015 et, en même temps, lancé l’offre «Sac à dos familles». Dans les villages de vacances Reka, les familles reçoivent désormais des sacs à dos avec l’équipement pour huit différentes randonnées d’aventure, du «sac à dos orpaillage» au «sac à dos peinture». Bed and Breakfast Switzerland conçoit actuellement sa présence sur Internet de manière totalement nouvelle et mettra en ligne en juin un site Internet entièrement révisé. Outre un nouveau look, ce dernier offrira pour la première fois la possibilité de procéder directement à des réservations. Par ailleurs la classification par étoiles a été revue. La dernière offre innovante des B & B pour passer la nuit est un luxueux bateau dans le bassin portuaire de Genève.

Les AJS attendent la première saison d’été complète après l’ouverture des établissements à Gstaad et à Saas-Fee (juin resp. septembre 2014). Saas-Fee est la première auberge de jeunesse wellness au monde et, d’après Fredi Gmür, l’établissement bénéficie déjà d’une forte demande. Actuellement, les réservations pour les treize établissements historiques (entre autres des forts, des châteaux et d’anciens bâtiments industriels) figurant dans le portefeuille des AJS connaissent une évolution positive. A la mi-avril de cette année, le TCS a ouvert à Soleure le nouveau restaurant de camping «Pier 11». S’y ajoutent de nouveaux hébergements de camping: deux nouvelles tentes safari de luxe à Soleure, un MaxiPod à Flaach, une roulotte de cirque tant à Muzzano qu’à Soleure ou un tipi à Disentis. Par ailleurs, en coopération avec Swisscom, le réseau WLAN a été une fois encore élargi et amélioré sur les différentes places.

Une marche des affaires relativement stable en hiver
Les membres de Parahôtellerie Suisse abordent une saison d’été pleine de défis. La problématique monétaire a en partie déjà eu des retombées sur la saison d’hiver écoulée (du 1er novembre 2014 au 30 avril 2015). C’est surtout en février et tout particulièrement en mars que la statistique des nuitées a subi ici et là un recul. TCS Camping a finalement bouclé la saison d’hiver 2014/15 avec un recul des nuitées de 2% par rapport à l’année précédente. D’après Dorette Provoost, les statistiques de l’hiver 2014/15 chez Bed and Breakfast Switzerland sont restées plus au moins au niveau qui était le leur l’année précédente. De son côté, Interhome a enregistré une augmentation du nombre des réservations de 1% par rapport à l’hiver précédent, tandis que la Reka a essuyé un recul de 1%. Dans l’intervalle, ce léger recul a été compensé, admet Roger Seifritz, étant donné que la capacité en lits a même été augmentée du fait de la mise en service du village de vacances de Blatten-Belalp. L’ouverture d’un nouvel établissement à Saas-Fee et la réouverture à Gstaad ont déjà eu, au moins chez les AJS, des retombées positives comme l’atteste l’augmentation du nombre des nuitées d’environ 9% par rapport à l’hiver précédent.

Pour des informations complémentaires ou des précisions:

Fredi Gmür, Président de Parahôtellerie Suisse
T: +41 79 610 41 30
f.gmuer@youthhostel.ch

Back

FEINHEIT Grafik Zürich – CI/CD, Webdesign, Flash, Webshop, XHTML/CSS