Toutes les informations de nos clients destinées aux médias dont du matériel photographique en haute définition peuvent être téléchargées.

La parahôtellerie s’attend à un hiver mitigé

Editeur: Parahotellerie Schweiz,

Fidélité de la clientèle indigène et retenue des Européens: telle est en résumé la situation actuelle des réservations dans les établissements de la parahôtellerie suisse pour la saison d’hiver 2015/16. L’image varie en fonction des prestataires. En ce qui concerne les logements de vacances, Interhome constate un recul relativement net par rapport à l’année précédente, tandis que Reka enregistre à l’heure actuelle une augmentation des réservations. Les auberges de jeunesse devraient quant à elles se maintenir au même niveau durant cet hiver.

Les difficultés de la situation initiale actuelle du tourisme suisse ne sauraient être dissimulées. Ni dans l’hôtellerie ni dans la parahôtellerie. C’est à cette conclusion que parvient un récent sondage effectué auprès des membres de Parahôtellerie Suisse sur la marche des affaires durant la saison d’hiver 2015/16 qui va commencer. Il y a une année exactement, les appartements de vacances, les auberges de jeunesse et les terrains de camping avaient encore le vent en poupe, après que la première vague négative inhérente à la fixité du cours de change à 1.20 entre le franc suisse et l’euro en 2011 eut été progressivement supprimée. Avec l’abandon de cette limite minimale et la nouvelle chute de l’euro au début 2015, la situation initiale s’est d’un seul coup à nouveau modifiée.

Raréfaction des clients allemands et néerlandais
Chez Interhome, plus important prestataire suisse en logements de vacances, les réservations en provenance d’Europe sont, depuis l’été déjà, en recul de 11% par rapport à 2014. Cette tendance négative persiste pour l’hiver également. A l’heure actuelle, Interhome enregistre une diminution de 35% du nombre de ses clients allemands par rapport à l’hiver précédent, ainsi qu’une diminution du nombre des réservations en provenance des Pays-Bas. Sur le marché du Royaume-Uni, les statistiques sont restées stables, de même que pour les réservations venant de Suisse, laquelle représente pour Interhome, et de loin, le plus important marché. Au bout du compte, il en résulte actuellement pour les jours de réservation en hiver un recul de 19% par rapport à l’année précédente. Sont surtout concernées par la retenue actuelle des clients les trois semaines de haute saison en février. «Nous sommes dans l’heureuse situation qui veut que nous puissions compenser la diminution enregistrée en Suisse par d’autres destinations et consolider momentanément par une augmentation les résultats positifs de l’année précédente», affirme néanmoins avec confiance Roger Müller, responsable d’Interhome pour la Suisse.

La situation est meilleure chez Reka, où l’on enregistre en ce moment une augmentation du nombre des réservations de 3% par rapport à l’année précédente. Cette situation est liée, entre autres, aux nouvelles offres pour cet hiver. Le village de vacances Reka à Zinal dans le Val d’Anniviers, où la neige est garantie, aborde l’hiver avec une capacité supérieure et un nouveau lustre après une rénovation complète. A Brigels, dans les Grisons, Reka a intégré dans son offre le complexe de vacances Pradas qui vient d’être ouvert. D’une manière générale, Reka envisage de renouveler progressivement son offre dans les années à venir. «Nous nous trouvons dans un processus où nous retirons de l’offre des objets où le taux d’occupation est mauvais et où le potentiel de développement est nul et les remplaçons par d’autres dont le potentiel est élevé», explique Roger Seifritz, CEO de Vacances Reka.

Les auberges de jeunesse plus ou moins au niveau de l’année précédente
Les Auberges de Jeunesse Suisses (AJS) s’attendent à une marche des affaires en hiver au niveau de celui de l’année précédente, ce qui, compte tenu de la situation, doit être considéré comme un succès. L’été avait également provoqué dans les auberges de jeunesse la diminution du chiffre d’affaires que l’on redoutait. Mais, avec une baisse de 6,2%, les conséquences en ont été plutôt bénignes. C’est surtout la diminution des clients en provenance d’Allemagne (baisse de 21%) qui a pesé sur les résultats, affirme Fredi Gmür, CEO des AJS et Président de Parahôtellerie Suisse. Cette diminution a été partiellement compensée par un plus grand nombre de nuitées en provenance d’Australie et d’Asie.

Actuellement, dans les AJS, la situation des réservations pour l’hiver est même en hausse de 9,7% par rapport à l’hiver précédent. D’après Fredi Gmür, cela est dû surtout aux nouveaux contrats passés avec les offices de migration et à l’hébergement de réfugiés dans les auberges de jeunesse qui sont fermées à la clientèle durant les mois d’hiver. «En ce qui concerne les nuitées touristiques, nous nous trouvons actuellement exactement au niveau de celui de l’année dernière.»

Nouveau système de classification pour les B&B
Sur les terrains de camping du TCS, la diminution du nombre de clients européens a eu les mêmes effets que pour les prestataires de logements de vacances et les auberges de jeunesse. Ce sont surtout les visiteurs d’Allemagne et des Pays-Bas qui se sont raréfiés. Si les statistiques des nuitées n’ont baissé que de 1,8% par rapport à 2014, c’est, entre autres, en raison du temps sensationnel qui a régné durant l’été. Ce sont surtout pour les terrains de camping de Suisse alémanique que les réservations ont été très bonnes. Oliver Grützner, responsable de Tourisme & Loisirs au TCS, qualifie même de succès total le nouveau restaurant Pier11 que le TCS exploite lui-même sur le camping de Soleure. TCS Camping a en outre considérablement simplifié le processus de réservation pour ses clients. Tous les terrains peuvent être réservés de manière centralisée via le site Internet de l’entreprise, qui a fait l’objet d’une refonte et, en ce qui concerne leur offre opérationnelle, ils seront également modernisés durant la période de fermeture par des investissements parfois substantiels.

Il n’y a actuellement pas de chiffres disponibles pour les établissements de bed & breakfast. Toutefois, Dorette Provoost, Directrice de Bed and Breakfast Switzerland, attend beaucoup pour la saison d’hiver de la nouvelle classification de tous les établissements. Bed and Breakfast Switzerland est désormais partenaire de la Fédération suisse du tourisme (FST) et l’organe de classification officiel pour les logements B&B. Ces derniers recevront, à partir du 1er janvier 2016, les étoiles officielles de la FST. «En raison du degré de notoriété des étoiles de la FST, nous tirerons parti de la nouvelle collaboration en ce qui concerne la «swissness» et la qualité», se dit convaincue Dorette Provoost. Grâce à cet important partenariat, l’on pourra aussi dorénavant aborder de futurs projets de manière plus dynamique. Dans le cadre de cette classification a également été créée la catégorie spéciale «Idéal pour les amateurs de sports d’hiver», dont les B&B espèrent une demande accrue de la part des skieurs et des snowboardeurs.

 

Pour des informations complémentaires ou des précisions:

Fredi Gmür, Président de Parahôtellerie Suisse
T: +41 79 610 41 30
f.gmuer@youthhostel.ch

Back

FEINHEIT Grafik Zürich – CI/CD, Webdesign, Flash, Webshop, XHTML/CSS