Toutes les informations de nos clients destinées aux médias dont du matériel photographique en haute définition peuvent être téléchargées.

Etude 2016 de HRG sur les hôtels: trois villes suisses dans le top 20 des métropoles les plus chères

Editeur: HRG Switzerland,

Depuis maintenant 23 ans, l’étude des tarifs hôteliers internationaux par le prestataire britannique de voyages d’affaires Hogg Robinson Group (HRG) fait office de baromètre pour l’évolution des prix dans les métropoles du monde entier. L’étude 2016, récemment publiée, le confirme également: les 50 villes où les prix des hôtels sont les plus élevés sont les mêmes que celles de l’année précédente, même s’il y a bien sûr des glissements. Moscou demeure en tête, tandis que Paris peut s’affirmer comme la ville la plus chère de la zone euro et que Londres, en dépit du débat sur le Brexit, enregistre de légères augmentations des prix d’hôtel.  

Pour la douzième fois consécutivement, Moscou a été confirmée comme la ville la plus chère au monde. Il en ressort qu’une nuit dans la capitale russe coûte 257,85 livres sterling (GBP). Ce qui correspond à un recul de 3,14 pour cent par rapport aux 266,22 GBP pour la même période de janvier à juin de l’année dernière, recul provoqué par les substantiels changements du cours de change. Pendant que la livre sterling baissait de 3,14 pour cent, le rouble russe augmentait de 10,64 pour cent. Suit directement, au deuxième rang, San Francisco (247,21 GBP, plus 4,79% en monnaie locale), qui détrône New York City (229,19 GBP, moins 3,23% en monnaie locale). Was-hington (232,90 GBP, plus 5,87%) bénéficie techniquement, du point de vue des prix, de l’année des élections présidentielles. La plus forte demande tire les prix vers le haut et hisse la capitale des Etats-Unis dans le top 3 des métropoles les plus chères au monde.

Légers glissements dans la comparaison des prix des hôtels européens
Dans la comparaison des prix des hôtels européens, il y a plutôt de légers glissements. Les prix moyens des chambres d’hôtel à Londres ont augmenté de 1,77 pour cent et se situent toujours, avec 172,12 GBP, derrière Paris (175,90 GBP), qui occupe le premier rang dans la zone euro. Les chambres d’hôtel les plus chères se trouvent en Suisse: Genève (203,12 GBP) avec une augmen-tation de 0,23 pour cent par rapport à l’année précédente et Zurich (189,80 GBP) avec une baisse de 5,97 pour cent. Avec une augmentation de prix de 0,41 pour cent, Francfort consolide sa posi-tion de ville la plus chère d’Allemagne et, avec un prix des chambres moyen de 160,39 GBP, se trouve au vingtième rang dans le classement international.

Prix des hôtels en baisse dans les villes suisses
En Suisse, les voyageurs d’affaires, en particulier à Genève, Zurich et Bâle, doivent s’attendre à des prix élevés pour une chambre d’hôtel. Au premier semestre 2016, une chambre à Genève coû-tait en moyenne 285,73 francs, à Zurich 266,99 francs et à Bâle 237,30 francs.
Par rapport à l’année précédente, les prix ont ainsi augmenté de 0,23 pour cent à Genève, mais ils ont baissé à Zurich et à Bâle, respectivement de 5,97 pour cent et de 2,99 pour cent. Par rapport à la même période de l’année précédente, toutes les villes occupent une place inférieure dans le classement: Genève se retrouve au sixième rang, alors qu’elle occupait encore le quatrième rang en 2015, Zurich est reléguée du cinquième au neuvième rang, et Bâle occupe désormais le dix-septième rang. Cette ville occupait encore le quatorzième rang l’année précédente.

Les résultats complets de l’étude de HRG sur les hôtels peuvent être consultés sous ce lien.


Pour des informations complémentaires:

PrimCom
Sophie Grüber
Tél. +41 44 421 41 26
s.grueber@primcom.com

Back

FEINHEIT Grafik Zürich – CI/CD, Webdesign, Flash, Webshop, XHTML/CSS