Toutes les informations de nos clients destinées aux médias dont du matériel photographique en haute définition peuvent être téléchargées.

De 5 à 10% de réservations supplémentaires pour les vacances estivales

Editeur: FSV,

Les Suisses aiment toujours autant voyager! C’est ainsi que les ventes de vacances devraient croître de 5 à 10% cette année. Le pourtour méditerranéen, Turquie exceptée, est fort apprécié.

Pour l’été 2017, les principaux tour-opérateurs et agences de voyages helvétiques membres de la Fédération suisse du voyage (FSV) s’attendent à une progression moyenne de leurs ventes de l’ordre de 5 à 10% comparativement à la période correspondante de l’an passé. Les destinations tendanciellement les plus demandées sont l’Espagne, le Portugal, la Grèce, Chypre (en très forte croissance depuis deux ans), la Sardaigne, la Corse, la Scandinavie au sens large et, plus loin, le Canada, les Etats-Unis (l’avènement de Donald Trump ne joue pour l’heure aucun rôle) et l’Afrique du Sud. Les croisières tiennent également la corde. Popularité du produit et tarifs attractifs expliquent ce boom.

De manière générale, le succès d’une destination dépend aussi de ses dessertes aériennes. Par exemple, les vols directs vers l’Islande ou le Costa Rica alimentent la demande. «En raison du succès attendu de certaines destinations estivales, je recommande des réservations anticipées», souligne Walter Kunz, directeur de la Fédération suisse du voyage. Surtout pour les îles Baléares et Canaries où un problème de sous-capacité aérienne et hôtelière pourrait se poser.

La Turquie en baisse notable
La Turquie, elle, s’effondre littéralement. Elle entraîne dans son sillage, même si la chute est moins brutale, la Tunisie. Le Maroc demeure stable. L’Egypte, avec ses différentes offres, balnéaires, culturelles, de croisières, demeure à un niveau de demande relativement bas, mais elle pourrait augmenter ces prochains mois.  

L’océan Indien (île Maurice, Réunion, Seychelles) est très sollicité par les Suisses. De nouvelles destinations, telles les îles du Cap-Vert, rencontrent un succès croissant, mais ne parviennent pas à compenser le volume de clients perdus sur la Turquie. Les voyages en Asie sont en plein essor en raison de la guerre tarifaire que se livrent les compagnies aériennes. «Par conséquent, on peut passer une semaine en Thaïlande pour 1000 fr., vol compris», explique Walter Kunz.

Les petites villes tirent leur épingle du jeu
Insécurité liée au terrorisme et heurts (géo-) politiques s’accordent mal avec le tourisme même si la croissance attendue des vacances estivales indique que nos compatriotes continuent et c’est heureux (d’avoir envie) de voyager. Ils choisissent simplement différemment leur destination en fonction de ces critères.

«La sécurité s’agissant du choix d’un lieu de villégiature est primordial, confirme le directeur de la FSV. Dans ce contexte et pour les voyages intervilles, les capitales sont évitées en faveur de cités plus petites que Paris ou Berlin, comme Dublin ou Edinbourg. C’est une «chance» pour les agents de voyages, dont les clients cherchent de nouveau les conseils pour passer un séjour agréable en lieu sûr.»

Plus amples informations:

Fédération Suisse du Voyage (FSV)
Walter Kunz
T: +41 44 487 30 50
kunz@srv.ch

PrimCom
Sophie Portenier
T: +41 44 421 41 21
s.portenier@primcom.com

Back

FEINHEIT Grafik Zürich – CI/CD, Webdesign, Flash, Webshop, XHTML/CSS