Toutes les informations de nos clients destinées aux médias dont du matériel photographique en haute définition peuvent être téléchargées.

Bed and Breakfast Switzerland : davantage d’hôtes mais des séjours plus courts

Editeur: Bed and Breakfast Switzerland,

Les 912 membres de Bed and Breakfast Switzerland ont convaincu davantage d’hôtes par leur offre en 2016, tandis que la durée des séjours s’est légèrement raccourcie. La provenance des hôtes a pour une fois très peu changé et le creux de la vague semble avoir été atteint pour les nuitées des Européens.

Le nombre de nuitées enregistrées par les 912 hébergements se situe à peu près au même niveau que l’année précédente, soit 171'854 hôtes et 396'017 nuitées, contre 168'062 hôtes et 396'423 nuitées en 2015. Comme l’année passée, plus de la moitié des hôtes étaient de provenance indigène en 2016. Les Suisses ont même augmenté leur part de 1,5 point de pourcentage, atteignant ainsi 53 pour cent.

Alors qu’un recul de 7,2 pour cent était encore imputable au franc fort en 2015, le nombre d’hôtes venant des autres pays européens s’est heureusement stabilisé pour s’inscrire à hauteur de 37,8 pour cent comme l’année dernière, quoique le nombre de nuitées des Allemands – qui restent le deuxième groupe le plus important avec 15,7 pour cent – ait à nouveau légèrement diminué. Ce recul est compensé notamment par les hôtes néerlandais et autrichiens. Après une forte régression du nombre de touristes russes en 2015, les établissements ont de nouveau accueilli davantage de visiteurs venant de Russie. 4,8 pour cent des hôtes venaient d’Asie, 3,4 pour cent d’Amérique, 0,7 pour cent d’Océanie et 0,3 pour cent d’Afrique. « Nous sommes heureux de constater que le creux de la vague ait maintenant été atteint et nous avons bon espoir de convaincre à nouveau davantage d’hôtes européens par notre offre exceptionnelle en 2017 », déclare Dorette Provoost, gérante de l’organisation Bed and Breakfast Switzerland.

Les courts séjours : une tendance dont bénéficient les villes
Alors que le nombre d’hôtes a à peine changé dans les plus grands groupes en glissement annuel, celui des Chinois et des Coréens accueillis par les établissements BnB a continué de s’accroître. Il faut toutefois noter que la durée moyenne de séjour des hôtes venant de ces deux pays asiatiques se limite à 1,6 nuit.

De manière générale, la tendance aux courts séjours s’est une nouvelle fois accentuée en 2016. Les hôtes ne sont restés que 2,3 nuits en moyenne contre 2,4 l’année précédente. En 2015, ce sont les hôtes venant des Etats de l’Europe de l’est qui ont séjourné le plus longtemps : les Slovaques ont passé en moyenne 6,7 nuits dans un BnB, les Polonais 5,5 et les Autrichiens 4,0. Les Suisses y sont restés en moyenne 2,1 nuits.

Cette tendance aux courts séjours se reflète particulièrement bien dans les établissements des grandes villes suisses. Ainsi, le nombre d’hôtes a par exemple augmenté de près de 30 pour cent à Genève, où il est passé de 1454 à 1979, alors que, parallèlement, la durée de séjour s’abaissait de 2,7 jours à 1,9 jour. « La tendance au tourisme urbain, et par conséquent aux courts séjours, se dessine aussi chez nous. Alors qu’un relâchement est en partie observé dans les régions reculées, les exploitants des hébergements des grandes villes comme Zurich et Berne sont très satisfaits », note Dorette Provoost.

Les régions touristiques suisses les plus prisées des hôtes de BnB ont été, comme l’année précédente, le Valais (12,1 pour cent de l’ensemble des nuitées), la Suisse centrale (11,6 pour cent) ainsi que Genève et la région lémanique (10,1 pour cent). Elles sont suivies de près par l’Oberland bernois, Argovie, le Tessin et le canton des Grisons avec chacun 8,5 pour cent environ. Les 912 établissements disposaient au total de 2887 chambres et 5777 lits.

L’encadrement personnel : un plus très apprécié
Dorette Provoost constate avec satisfaction que le nombre de membres de l’organisation est resté stable en dépit de la forte concurrence des moteurs de réservation en ligne. « Il y a, surtout dans les villes, une nouvelle génération d’hébergeurs qui se détournent des grandes plateformes anonymes et qui apprécient l’encadrement personnalisé qu’ils obtiennent chez Bed and Breakfast Switzerland. » Par ailleurs, les feed-back régulièrement envoyés par les hôtes montrent que ces derniers choisissent sciemment un hébergement sur www.bnb.ch, parce que les exploitants sont réellement présents et s’occupent personnellement des hôtes, sans oublier que l’offre comprend toujours un petit déjeuner.

Avec Bed and Breakfast Switzerland, Dorette Provoost veut à l’avenir également se démarquer du marché de masse, tout en satisfaisant aux exigences des tendances actuelles comme la nouvelle structure d’hôtes, l’inclination pour les activités en ligne ainsi que les courts séjours. Elle résume les mesures prévues en ces termes : « Cette année, nous allons adapter notre site internet, lancer des applications, mettre en route la réservation directe et faire avancer la création d’une communauté par des activités renforcées sur les médias sociaux. »

Contact:

Bed and Breakfast Switzerland
Dorette Provoost
Tél. +41 79 356 39 78
dorette.provoost@bnb.ch

PrimCom
Jonathan Spirig
Tél. +41 44 421 41 21
j.spirig@primcom.com

Back

FEINHEIT Grafik Zürich – CI/CD, Webdesign, Flash, Webshop, XHTML/CSS