Toutes les informations de nos clients destinées aux médias dont du matériel photographique en haute définition peuvent être téléchargées.

La branche des voyages reste confrontée à des défis de taille

Editeur: FSV,

En 2016, le chiffre d’affaires moyen d’une agence de voyages suisse  a légèrement reculé par rapport à 2015, passant de CHF 3.076 à CHF 2.922 millions. Le chiffre d’affaires moyen par collaborateur a également baissé de CHF 0.97 à CHF 0.88 million. Grâce à la stabilité des honoraires de conseil ainsi qu’aux économies réalisées sur les coûts, tant le rendement brut que le rendement net ont pu être maintenus, respectivement à 15% et à 1.2%. C’est ce qui ressort de l’étude actuelle réalisée par la Fédération Suisse du Voyage en collaboration avec l’Institut de gestion systémique et de gouvernance du secteur public de l’Université de St-Gall.

Perspectives d’avenir plus sombres que la situation ne l’est en réalité
Les perspectives d’avenir à court terme demeurent mitigées aux yeux des acteurs de la branche, même si ces derniers ont une vision un peu moins pessimiste, voire positive pour certains, en comparaison avec les résultats de la précédente étude. Cette évaluation ambivalente s’explique par les facteurs suivants. Bien que la stabilisation de la situation économique européenne et helvétique s’accompagne de meilleures perspectives, les problèmes de sécurité qui persistent dans de nombreuses destinations phares potentielles retiennent les touristes de se rendre dans ces pays. La marche des affaires 2017 peut toutefois être qualifiée d’extrêmement réjouissante jusqu’ici, un résultat certainement imputable au fait que la situation géopolitique incite les clients à recourir aux services des agences de voyages pour organiser leurs vacances.

La numérisation, un défi de taille à relever par les agences de voyages
L’an dernier déjà, l’enquête menée par la FSV montrait que les agences de voyages avaient su relever avec succès le défi que représente la numérisation. L’étude réalisée cette année permet en outre de dégager les premières tendances et évolutions: les canaux en ligne (en particulier les canaux mobiles) ne sont pas configurés uniquement à des fins d’information, mais de plus en plus souvent aussi à des fins commerciales. Se contenter de communiquer en ligne avec les clients ne suffit plus, il s’agit d’exploiter les opportunités de vente qu’offrent ces outils. Ainsi, les agences ont tendance à se focaliser sur un nombre restreint de canaux numériques en mettant davantage l’accent sur l’imbrication des systèmes en ligne et hors ligne. Cette évolution illustre le fait que la communication et la commercialisation ne sont plus simplement configurées en mode multicanaux, mais plutôt en fonction des processus décisionnels des clients. La partie stationnaire de l’entreprise doit elle aussi se présenter sous un jour plus attrayant; à ce titre, la multiplication des écrans numériques est probablement un signe avant-coureur de la future percée de la réalité virtuelle et augmentée au sein de l’agence de voyages.

 

Informations complémentaires:
Fédération Suisse du Voyage (FSV)
Walter Kunz
T: +41 44 487 30 50
E: kunz@srv.ch

Université de St-Gall
Prof. Dr. Christian Laesser
T: +41 71 224 25 25
E: christian.laesser@unisg.ch

Back

FEINHEIT Grafik Zürich – CI/CD, Webdesign, Flash, Webshop, XHTML/CSS