Toutes les informations de nos clients destinées aux médias dont du matériel photographique en haute définition peuvent être téléchargées.

La parahôtellerie suisse aborde la saison d’hiver en pleine confiance

Editeur: Parahotellerie Schweiz,

Les cinq membres de Parahôtellerie Suisse ont connu des mois d’été et d’automne réjouissants. La raison principale en est le renforcement de l’euro et l’augmentation de la demande en provenance de la zone euro qui y est liée. Bien que les réservations concernent de plus en plus souvent de brefs séjours ou précisément à cause de ce phénomène, les perspectives pour la saison d’hiver sont prometteuses.

Les membres de Parahôtellerie Suisse ont confirmé cette tendance positive en matière de réservations pour l’été 2017. Comme le constatent plusieurs membres, le marché de la zone euro s’est légèrement redressé par rapport à l’année précédente, tandis que les clients suisses sont restés fidèles aux logements alternatifs. C’est ce que montre un récent sondage auprès des cinq membres de la communauté d’intérêts concernant la saison d’été (avril-octobre 2017).

Interhome, plus important prestataire d’appartements de vacances, a enregistré une augmentation de 12 pour cent du nombre de réservations par rapport à l’année précédente. D’après Roger Müller, Country Manager d’Interhome Suisse, la croissance s’est manifestée durant toute la saison d’été, les mois de mai et juin surtout, avec une augmentation de près de 30 pour cent, y ayant fortement contribué. Cette augmentation est due principalement aux clients de l’étranger, en particulier de la zone UE (+18 pour cent) et de l’Extrême-Orient (+27 pour cent). «Ce qui est réjouissant, c’est que la croissance se répartit très bien entre les différentes régions. C’est l’Oberland bernois, avec 24 pour cent, qui a enregistré l’augmentation la plus forte», explique Roger Müller. Durant la même période, le chiffre d’affaires n’a augmenté «que» de 8,1 pour cent. D’après Roger Müller, cela tient au fait que la durée d’occupation a reculé de 0,4 jour pour s’établir à 6,7 jours.

Alors que chez Bed and Breakfast Switzerland l’on se réjouit d’une augmentation du nombre des nuitées de 1,4 pour cent, chez Reka les réservations durant les mois d’été ont augmenté de 8,7 pour cent. Durant la même période, le chiffre d’affaires a augmenté de 12,7 pour cent. Reka a enregistré l’augmentation la plus importante au Tessin, où elle exploite, entre autres, avec beaucoup de succès le Parkhotel Brenscino à Brissago, qui a été repris et transformé en 2017. «Il est réjouissant que les complexes de vacances que nous avons nouvellement créés ou modernisés se développent bien en général», affirme le CEO de Reka, Roger Seifritz.

Le camping est «très tendance»
Au premier abord, les Auberges de Jeunesse Suisses ont enregistré un léger recul du nombre de nuitées (-1,9 pour cent) et du chiffre d’affaires (-3,2 pour cent). Mais ceci s’explique par le fait que l’auberge de jeunesse de Fribourg a fermé définitivement ses portes à la fin 2016 et que l’établissement de Berne se trouve en pleine transformation depuis la fin 2016. La nouvelle auberge de jeunesse de Crans-Montana, ouverte en juin 2017, n’a pas été en mesure de compenser les nuitées perdues. «Si l’on compare l’évolution des Auberges de Jeunesse Suisses, sans tenir compte de la modification de l’offre, il en résulte au contraire une croissance de 2,3 pour cent», affirme Fredi Gmür, CEO des AJS et Président de Parahôtellerie Suisse.

TCS Camping a augmenté le nombre de ses clients de pas moins de 7,3 pour cent, tandis que le chiffre d’affaires net ajusté a augmenté de 3,6 pour cent durant la même période. C’est, d’une part, le temps idéal pour le camping, lequel a aussi et surtout engendré des réservations à court terme pour l’avant et l’après-saison, qui a contribué à ce résultat positif. «Avec l’offre du glamping, que nous développons chaque année, nous avons par ailleurs dépassé nos propres attentes», se réjouit Oliver Grützner, responsable de Tourisme & Loisirs au TCS. D’après Oliver Grützner, le TCS, en tant que plus important exploitant de terrains de camping de Suisse, bénéfice actuellement du fait que l’art de vivre que propose le camping est très tendance. «Cette année, nous avons clairement ressenti chez nos clients un besoin croissant de décompression, de liberté et d’intimité.»

Signes avant-coureurs positifs pour l’hiver
Les membres de Parahôtellerie Suisse se montrent tout aussi confiants en ce qui concerne l’hiver prochain. Des éléments comme la consolidation de l’euro et des jours de fêtes favorables assurent pour 2017/18 des conditions cadres idéales. Si de mauvaises conditions d’enneigement et météorologiques n’empêchent pas les réservations à court terme, rien ne devrait faire obstacle à un hiver fructueux.

Chez Reka, les prévisions concernant les réservations (plus 5 pour cent) et le chiffre d’affaires (plus 3 pour cent) dépassent actuellement nettement celles de l’année dernière. «En cas de bonnes conditions météorologiques, nous nous attendons, surtout en janvier et à partir de la mi-mars, à une nouvelle augmentation des réservations», affirme Roger Seifritz. A cet égard, le complexe de vacances de Reka à Scuol, récemment rénové, et différentes offres spéciales pour de brefs séjours que Reka a lancées en raison de la forte demande pour cet hiver, doivent contribuer à un résultat positif.

Interhome enregistre pour l’hiver prochain une très forte demande dans presque toutes les régions – le nombre de réservations se situe actuellement 10,3 pour cent au-dessus de celui de l’année dernière. D’après Roger Müller, un facteur important de cette évolution positive est le fait que toujours plus d’appartements de vacances peuvent également être loués pour quelques jours seulement. «La possibilité d’effectuer une brève escapade rencontre chez nos clients un vif succès. Mais cela conduit aussi à ce que le chiffre d’affaires croît un peu moins fortement par rapport aux réservations.» Actuellement, le chiffre d’affaires se situe à plus 6,2 pour cent.

Dorette Provoost, Directrice de Bed and Breakfast Switzerland, ne peut pas encore fournir de chiffres concernant les réservations, mais elle est également très confiante pour l’hiver prochain et l’année 2018. Les quelque 1000 logements classifiés par bnb.ch ont été intégrés dans le métamoteur de recherche d’OpenBooking et sont ainsi accessibles à un vaste marché. Dorette Provoost attend une nouvelle augmentation des réservations via l’appli lancée cette année et du fait que, dans le courant de l’année 2018, il sera possible de procéder directement à des réservations via le site Internet de Bed and Breakfast Switzerland.

Fredi Gmür, des Auberges de Jeunesse Suisses, se montre également positif. Le nombre des réservations dépasse actuellement de 7 pour cent celui de l’année dernière. L’offre supplémentaire en lits de l’auberge de jeunesse de Crans-Montana, ouverte récemment, a des effets positifs sur les nuitées. Si l’on prend comme élément de comparaison la même offre en lits, on constate néanmoins une augmentation des nuitées de 5 pour cent. En raison d’un rendement moyen par nuitée en baisse, le chiffre d’affaires ne progresse certes pas proportionnellement au nombre de nuitées mais, avec 5 pour cent, il se situe néanmoins en nette progression.

Pour des informations complémentaires ou des précisions:

Fredi Gmür, Président de Parahôtellerie Suisse
T: +41 79 610 41 30
f.gmuer@youthhostel.ch

Back

FEINHEIT Grafik Zürich – CI/CD, Webdesign, Flash, Webshop, XHTML/CSS