Toutes les informations de nos clients destinées aux médias dont du matériel photographique en haute définition peuvent être téléchargées.

Vacances d’été 2018: cap sur la Méditerranée orientale

Editeur: FSV,

Après les chiffres records enregistrés par l’Espagne et ses îles au cours des dernières années, les Suisses sont plus nombreux cette année à opter pour des vacances balnéaires en Grèce, à Chypre et en Turquie. L’afflux de touristes ainsi que la hausse des prix dans certaines destinations ont favorisé ce déplacement des réservations. En principe, 2018 sera un très bon millésime pour la branche suisse des voyages, comme en témoignent les retours des plus grands tour-opérateurs interrogés dans le cadre d’un sondage réalisé par la FSV.

Les Suisses ont toujours autant envie de voyager et cette tendance devrait encore s’accentuer cet été par rapport à l’année précédente, qui affichait déjà d’excellents résultats. C’est ce qui ressort des réactions des tour-opérateurs interrogés par la FSV. Si l’on se réfère aux prévisions d’Hotelplan Suisse, DER Touristik Suisse (Kuoni et Helvetic Tours), TUI Suisse, ITS Coop Travel, Knecht Reisen, Globetrotter et Bentour, qui se basent sur le niveau actuel des réservations, le nombre de clients devrait croître à un taux à un chiffre dans le milieu de la fourchette pour les affaires d’été et d’automne 2018.

Déplacement des réservations en direction de l’est, retour du sud de la Turquie

Il faut relever, et c’est frappant, que de nombreux voyageurs ont tendance à choisir l’est au détriment de l’ouest quand ils planifient leurs vacances balnéaires de cette année sur la carte. Grands vainqueurs de ces deux dernières années, l’Espagne, et Majorque en particulier, y ont laissé quelques plumes. L’afflux de touristes ainsi que les prix des hôtels et des vols en hausse dans certains cas sont responsables de ce basculement. Chez Hotelplan Suisse par exemple, le recul des réservations en question est même de l’ordre d’un pourcentage à deux chiffres dans le bas de la fourchette. A l’inverse, toujours chez Hotelplan Suisse, les réservations pour la Grèce et Chypre sont en nette augmentation. Les «mauvais élèves» les plus récents, tels que l’Egypte, la Tunisie et la Turquie, connaissent eux aussi un essor important, un constat qui ne se limite pas à Hotelplan Suisse. Chez DER Touristik Suisse, le sud de la Turquie s’est même permis de brûler la politesse à la Grande Canarie en termes de popularité auprès de la clientèle pour les mois d’été.

Chez TUI Suisse, le sud de la Turquie s’est hissé de la place 8 qu’il occupait l’an dernier au troisième rang dans le classement des destinations d’été préférées des Suisses. Minorque, la petite sœur de Majorque, rencontre également un vif succès chez TUI Suisse à l’heure actuelle, surtout auprès des familles. Le retour du sud de la Turquie a de quoi réjouir particulièrement Bentour, le spécialiste de la destination, qui enregistrait fin mai une progression de plus de 73 % de son chiffre d’affaires par rapport à la période correspondante de l’année précédente.

Au niveau des destinations lointaines, le boom des vacances au Canada, qui date de quelques années déjà, se poursuit, comme le relèvent tant Knecht Reisen que Globetrotter. Les deux tour-opérateurs signalent également une augmentation des réservations pour l’Afrique du Sud. Knecht enregistre par ailleurs une très forte demande pour la Namibie, le Botswana, l’Argentine, le Pérou et le Costa Rica, ainsi que le Vietnam et la Thaïlande.

Prix: stables et dynamiques

Pour ce qui est de l’évolution des prix, les sept tour-opérateurs interrogés se montrent pratiquement unanimes en répondant d’une seule voix «les prix sont restés stables». Les différentes influences telles que la légère détente de l’euro, plus ou moins de liaisons aériennes vers une destination ou encore les ajustements de prix par les hôteliers se compensent globalement au final. En outre, les prix évoluent aujourd’hui de manière extrêmement dynamique et changent parfois d’une semaine à l’autre, souligne par exemple DER Touristik Suisse. Au niveau des principales destinations balnéaires, Hotelplan Suisse constate une faible hausse des prix pour l’Espagne et la Grèce, tandis que les tarifs sont en baisse pour la Turquie, la Tunisie et l’Egypte.

Il reste des places pour les clients qui se décident au dernier moment

En ce qui concerne les capacités encore disponibles chez les tour-opérateurs, les feux restent toujours au vert pour les personnes qui se décident au dernier moment. Malgré le grand nombre de réservations enregistrées, il reste des places sur les vols pour toutes les destinations court et moyen courrier, déclare ITS Coop Travel. Le tour-opérateur annonce une bonne disponibilité pour la Grande Canarie, Paphos (Chypre), Corfou, Rhodes et Marsa Alam (Egypte). Chez TUI Suisse aussi, on trouve encore des places pour pratiquement toutes les destinations, avec une offre relativement vaste pour les Canaries, Zadar (Croatie) ainsi que diverses îles grecques. Chez DER Touristik, les clients peuvent réserver des vols et des chambres d’hôtel pour le sud de la Turquie, Djerba (Tunisie), Chypre, le Maroc, la Sardaigne, le Portugal et la Thaïlande. Knecht Reisen signale encore une bonne disponibilité pour les voyages aux Etats-Unis. Quant à Bentour, le spécialiste de la Turquie, il a réagi à la reprise de la demande en intégrant à court terme des vols supplémentaires à son programme, notamment en vue des vacances d’automne.

La FSV n’est pas surprise par les retours positifs des tour-opérateurs. «Ces tendances confirment le feed-back de toutes les agences de voyages affiliées à la Fédération», explique son directeur Walter Kunz. Selon lui, 2018 va certainement rester dans les annales comme une très bonne année pour la branche.

Informations complémentaires: 
Fédération Suisse du Voyage (FSV)
Walter Kunz
T: +41 44 487 30 50
E: kunz@srv.ch

Back

FEINHEIT Grafik Zürich – CI/CD, Webdesign, Flash, Webshop, XHTML/CSS