Toutes les informations de nos clients destinées aux médias dont du matériel photographique en haute définition peuvent être téléchargées.

Parahotellerie Suisse: un hiver réjouissant en perspective

Editeur: Parahotellerie Schweiz,

La reprise que l’on peut actuellement observer dans le tourisme suisse est clairement soutenue par la parahôtellerie. C’est à cette conclusion que conduit le dernier sondage sur le développement commercial que la communauté d’intérêts Parahôtellerie Suisse a effectué ces jours-ci auprès de ses membres Interhome, Reka, Auberges de Jeunesse Suisses, TCS Camping et Bed and Breakfast Switzerland. On constate une augmentation aussi bien du nombre de clients que du chiffre d’affaires. Que ce soit pour la saison d’été 2018 qui vient de s’achever ou pour la saison d’hiver 2018/19 à venir, sur la base de ce qu’indiquent les pré-réservations actuelles. Deux constatations importantes: la parahôtellerie suisse bénéfice d’une clientèle en augmentation, tout particulièrement en provenance d’Allemagne à nouveau. Mais, en ce qui concerne la durée des séjours des clients, la tendance est à la baisse.

L’arrivée précoce de l’hiver avant la fin de l’année dernière a sans doute laissé auprès de certains touristes de magnifiques images de paysages montagneux suisses recouverts de neige et de pistes remarquablement préparées. Ce souvenir met manifestement en appétit, comme Roger Müller, Country Manager d’Interhome Suisse, le constate avec plaisir. Après une saison d’hiver 2017/18 où le courtier en appartements de vacances avait déjà pu enregistrer des taux de croissance élevés en matière tant de réservations que de chiffre d’affaires, il semble qu’une nouvelle augmentation soit à attendre. «Actuellement, nous enregistrons une augmentation des réservations de 12,2 pour cent par rapport à la même période de l’année passée», explique Roger Müller. Les deux semaines précédant Noël et Nouvel-An font l’objet de réservations particulièrement importantes chez Interhome où elles se situent même à 30 pour cent au-dessus de l’année précédente. Cette croissance se répartit de manière uniforme dans l’ensemble des régions de Suisse, estime Roger Müller. Ce qu’il peut dire clairement, c’est que «le retour en masse des clients allemands, qui s’était déjà manifesté avant la fin de l’année dernière et qui s’est accentué en été, se poursuit sans faiblir.» Interhome a bouclé la saison d’été 2018 avec une augmentation du nombre de réservations de 11 pour cent par rapport à l’année précédente.

Nouveaux appartements Reka à Verbier

Chez Reka, le deuxième spécialiste en appartements de vacances de Parahôtellerie Suisse fait également état d’une saison d’hiver fructueuse. A l’heure actuelle, le chiffre d’affaires des réservations déjà effectuées est supérieur de 7,8 pour cent à celui de la même période de l’an passé. Le directeur de Reka, Roger Seifritz, se montre malgré tout encore réservé: «Cette année, les semaines de vacances scolaires durant la haute saison ont été réservées plus tôt qu’il y a une année, raison pour laquelle l’augmentation actuelle doit encore être appréciée avec prudence.» Il suppose néanmoins que le résultat global de l’hiver dernier, compte tenu de la tendance, peut être dépassé. «A condition bien sûr que nous ayons suffisamment de neige.» A point nommé pour la saison d’hiver, Reka propose 30 nouveaux appartements de vacances dans le domaine skiable valaisan de Verbier. Comme éléments phares, Roger Seifritz indique également différentes offres pour de courts séjours récemment créées dans différents établissements de Reka ainsi que «La magie de l’hiver pour les familles avec de petits enfants» dans le village de vacances Reka d’Urnäsch, plusieurs prestations supplémentaires étant incluses. Reka a bouclé la saison d’été 2018 avec une augmentation de son chiffre d’affaires de 6,1 pour cent par rapport à l’année précédente. Dans les villages Reka aussi, il est frappant de constater que l’on parle à nouveau plus souvent le bon allemand.

Week-ends hivernaux sur le terrain de camping

TCS Camping entend également profiter durant la saison froide de l’élan de l’été record 2018, durant lequel a été enregistrée une augmentation du nombre des nuitées de 13,1 pour cent par rapport à l’année précédente. «L’envie de faire du camping qui s’est manifestée récemment dans de larges milieux nous a poussés à prévoir quelque chose pour la saison d’hiver aussi», affirme Oliver Grützner, responsable de Tourisme et Loisirs au TCS. C’est ainsi que sur les terrains de Sion, Samedan, Scuol, Lugano et Soleure sont à disposition, avec chauffage, des cabanes, des mobilhomes, des pods, mais bien sûr aussi des emplacements pour des expériences hivernales. Le camping du TCS de Scuol propose par ailleurs des offres forfaitaires particulières qui, outre la nuitée dans un pod accueillant, comprennent le petit déjeuner au restaurant du camping, une bonne fondue et une entrée aux bains de l’Engadine à Scuol. Le local de ski chauffé, un bus de ski gratuit, ainsi que la piste de ski de fond située à proximité, doivent également inciter à la pratique du camping hivernal.

Les auberges de jeunesse bénéficient de l’Initiative sports de neige

Fredi Gmür, CEO des Auberges de Jeunesse Suisses et Président de la communauté d’intérêt Parahôtellerie Suisse, est heureux de la situation «extrêmement réjouissante» des réservations pour l’hiver, lesquelles sont actuellement en hausse de 9 pour cent par rapport à l’année dernière. Cela après un été plutôt plein avec un léger recul du nombre des nuitées d’un pour cent. Cela est lié au premier chef à la fermeture de l’auberge de jeunesse de Figino au Tessin à la fin octobre 2017, explique Fredi Gmür. «Bien que l’auberge de jeunesse de Berne ait été remise en service en mars 2018 après une rénovation et une nouvelle construction, les pertes essuyées au Tessin n’ont pas pu être entièrement compensées.» De toute manière, Fredi Gmür se concentre maintenant sur l’hiver. La collaboration très positive avec l’Initiative des sports de neige suisse Go Snow contribue dans une mesure considérable au formidable résultat intermédiaire enregistré. «Nous avons un nombre nettement plus élevé de réservations de la part des familles avec enfants ainsi que des jeunes.» Cette fructueuse collaboration va encore être renforcée: c’est ainsi que les Auberges de Jeunesse Suisses ont été intégrées comme nouveau vecteur dans l’association de l’Initiative des sports de neige suisse et Fredi Gmür siégera dorénavant au comité.

Davantage d’Allemands dans les B & B

Les établissements de Bed & Breakfast Switzerland qui, à l’instar des autres membres de Parahôtellerie Suisse ont derrière eux un bon été, ont une activité moins soutenue dans le tourisme hivernal. Bien que la durée des séjours soit en moyenne en léger recul, le nombre des nuitées a pu être augmenté. Outre les clients suisses (+ 2,7 pour cent), ce sont surtout les clients allemands (+ 7,8 pour cent) qui ont contribué à l’augmentation de 2,4 pour cent. «La tendance à la nette augmentation du nombre de clients allemands nous a été confirmée par de très nombreux établissements membres», affirme la Directrice Dorette Provoost. Dans ces circonstances, la baisse constatée chez les clients italiens a pu être également bien supportée.

Chez Bed & Breakfast Switzerland, le nombre d’exploitants a légèrement baissé par rapport à l’année précédente, tandis que le nombre de lits demeurait stable. Mais, concernant 2019, Dorette Provoost est convaincue que, en partie grâce à l’assouplissement des conditions, il sera possible d’acquérir de nouveaux exploitants. «Sur le marché chaudement disputé des nuitées, il y a une nouvelle génération d’exploitants qui se détourne des grandes plates-formes anonymes et qui apprécie le suivi personnalisé et la qualité que l’on trouve chez Bed & Breakfast Switzerland.»

 

Pour des informations complémentaires ou des précisions:
Fredi Gmür
Président de Parahôtellerie Suisse
Tél.: +41 79 610 41 30
e-mail: f.gmuer@youthhostel.ch

Back

FEINHEIT Grafik Zürich – CI/CD, Webdesign, Flash, Webshop, XHTML/CSS