Toutes les informations de nos clients destinées aux médias dont du matériel photographique en haute définition peuvent être téléchargées.

Augmentation du chiffre d’affaires des agences de voyages en 2018, prévisions mitigées pour 2019

Editeur: FSV,

En 2018, les agences de voyages suisses ont vu leur chiffre d’affaires progresser de 3.4% par rapport à 2017. Mais les défis de taille auxquels elles restent confrontées ont tendance à assombrir les prévisions à court terme. Alors que le débat autour du changement climatique n’a qu’un faible impact sur le comportement en matière de réservation, la question de l’overtourism est nettement plus présente.

En 2018, le chiffre d’affaires moyen des agences de voyages helvétiques a de nouveau augmenté par rapport à l’année précédente, soit de 3.4%, passant de CHF 2.89 à CHF 2.98 millions. Le chiffre d’affaires moyen par collaborateur a également progressé, pour la seconde fois consécutive, à savoir de CHF 0.91 à CHF 0.96 million. Une légère érosion des honoraires de conseil a mis la marge brute (15%) ainsi que le rendement net (1%) sous pression. C’est ce qui ressort de l’enquête actuelle réalisée par la Fédération Suisse du Voyage (FSV) en collaboration avec l’Institut de gestion systémique et de gouvernance du secteur public de l’Université de St-Gall.

Perspectives d’avenir immédiat plus mitigées
La marche des affaires au cours de l’année écoulée, toujours placée sous le signe de la croissance, peut être taxée de satisfaisante. Par contre, les perspectives à court terme ont tendance à s’assombrir. Les agences interrogées s’attendent en effet à une diminution du volume des dossiers, du chiffre d’affaires ainsi que de la marge. Cette estimation s’explique entre autres par le fait que les affaires peinent à décoller cette année, sachant que l’évolution pour cet automne n’est pas encore connue. Par ailleurs, les marges demeurent sous pression. Même si elles sont qualifiées, les agences de voyages restent un canal de vente parmi tant d’autres, ce qui les expose en permanence à une concurrence féroce.

Faible impact des discussions autour du changement climatique
L’enquête a également montré que la proportion des réservations dans le cadre desquelles le client soulève la question du changement climatique est relativement faible dans l’ensemble (supérieure à 10% dans 14% des agences de voyages, elle dépasse le seuil des 20% chez 3% d’entre elles seulement). La majorité des agences part toutefois du principe que ce pourcentage va stagner, voire augmenter à l’avenir; seules 18% estiment qu’il va diminuer.

Mais la question de l’overtourism s’invite dans le débat
La problématique de l’overtourism est en revanche un sujet à l’ordre du jour, sous une forme ou une autre, dans la majeure partie des agences de voyages (75%). Alors qu’un tiers d’entre elles aborde cette évolution de manière plutôt réactive (en d’autres termes réagit lorsque les clients soulèvent la question), un peu moins d’un tiers des agences privilégie au contraire une approche plutôt proactive du sujet, en proposant par exemple des destinations alternatives.

Informations complémentaires:

Fédération Suisse du Voyage (FSV)
Walter Kunz
T: +41 44 487 30 50
E: kunz@srv.ch

Université de St-Gall
Prof. Dr. Christian Laesser
Institut de gestion systémique et de gouvernance du secteur public de l’Université de St-Gall
T: +41 71 224 25 25
E: christian.laesser@unisg.ch

Back

FEINHEIT Grafik Zürich – CI/CD, Webdesign, Flash, Webshop, XHTML/CSS