Toutes les informations de nos clients destinées aux médias dont du matériel photographique en haute définition peuvent être téléchargées.

Malgré le débat climatique, les chefs d’entreprise expectent plus de voyages d’affaires en 2020

Editeur: AirPlus,

L’an prochain, les collaborateurs des entreprises partiront plus souvent en voyages d’affaires. Mais, dans ce domaine, l’économie sera aussi plus attentive à la protection du climat.

La discussion sur le climat a des effets sur les voyages d’affaires: par exemple, deux tiers des entreprises ont, de ce fait, déjà adapté leur politique en matière de voyages. Le nombre des voyages d’affaires va toutefois augmenter en 2020. En tout cas, 61 pour cent des CEO et des hauts dirigeants interrogés par AirPlus International en sont convaincus. Un tiers s’attend à un nombre inchangé de voyages d’affaires (36 pour cent), tandis que 3 pour cent seulement prévoient un recul. Tel est le résultat du récent sondage du prestataire de solutions pour la gestion quotidienne des voyages d’affaires réalisé auprès de plus de 400 présidents et directeurs d’Allemagne, des Etats-Unis, de Chine, d’Italie et de France. Les chefs d’entreprise mentionnent comme principale raison d’une nouvelle augmentation une croissance générale du chiffre d’affaires, resp. une expansion des activités. Parmi ceux qui s’attendent à un plus grand nombre de voyages d’affaires, 94 pour cent indiquent cela comme raison. 83 pour cent prévoient une importance accrue des échanges personnels avec les clients, tandis qu’un nombre tout aussi élevé s’attend à un développement sur les marchés étrangers.

«En Suisse, les tendances et les réactions de nos clients vont dans la même direction», commente Andy Stehrenberger, Directeur d’AirPlus en Suisse. Les moyens de communication numériques seraient occasionnellement utilisés à titre de complément pour les réunions plus courtes, mais l’échange personnel n’est toutefois jamais remis en question. Cependant, d’après Andy Stehrenberger, ce sont les facteurs économiques qui seront déterminants: «L’évolution future du taux de change entre l’euro et le franc déterminera dans quelle mesure l’économie d’exportation sera touchée. Si le franc devait encore se renforcer, cela aurait des effets sur l’activité des entreprises en matière de voyages car, comme le montre l’expérience, c’est le budget des voyages qui est raccourci en premier lieu.»     

Le débat climatique modifie le comportement en matière de voyages
Malgré l‘augmentation attendue, la protection du climat joue un rôle d’une importance croissante dans les voyages d’affaires. «Au sein des entreprises, les thèmes de la protection climatique et du développement durable sont devenus une nécessité économique et ils sont par conséquent omniprésents – en Suisse également. On le voit tout particulièrement aussi dans les voyages d’affaires», affirme Andy Stehrenberger. Sans les mesures prises dans ce domaine, le nombre de déplacements et de vols serait vraisemblablement encore plus élevé. Un tiers des entreprises a par conséquent déjà limité le nombre des voyages pour cette raison, tandis que 38 pour cent prévoient de le faire. Quatre sur dix ont par conséquent remplacé les vols par des déplacements en train ou par d’autres moyens de transports émettant moins de CO2, alors que 41 pour cent prévoient un tel report. Pour de nombreux voyages, l’avion demeure malgré tout important: 81 pour cent indiquent ne pas pouvoir renoncer aux voyages en avion.

La totalité du processus de voyage devient durable
Toutefois, pour les voyages mêmes également, la protection de l’environnement devient plus importante. Indépendamment du moyen de transport, 40 pour cent des personnes interrogées prévoient de compenser, lors d’un voyage, les émissions de CO2 qui en découlent, tandis que 36 pour cent ont, de ce fait, déjà mis en œuvre les possibilités adéquates.

Chez AirPlus en Suisse, il y aussi de plus en plus de questions de clients concernant le report de CO2 à des fins de compensation, souligne Andy Stehrenberger. Chez AirPlus, on enregistre en outre des réactions positives pour les solutions de facturation climatiquement neutres que l’entreprise propose depuis 2012 déjà. Par exemple, les émissions de CO2 qui découlent des centres de calcul sont en l’occurrence compensées. Là où il y a encore des factures papier, celles-ci passent progressivement par la voie électronique. Dans une première phase, 2,5 mio de pages imprimées par an sont ainsi déjà économisées, ce qui correspond à une réduction de CO2 de 13,2 tonnes. De telles mesures permettent aux clients d’agir de manière écologique non seulement lors du voyage même, mais également lors de la facturation. Les questions relatives au climat concernent de plus en plus le succès global de l’entreprise : c’est ainsi que deux tiers des personnes interrogées parmi les dirigeants indiquent que le changement climatique revêt pour leur entreprise un intérêt particulier.  

Pour le sondage sur l’évolution des voyages d’affaires en 2020, AirPlus a interrogé, au total, 424 hauts dirigeants en Allemagne, aux Etats-Unis, en Chine, en Italie et en France, dont des CEO et des responsables des finances ainsi que de la distribution.

Contact:

AirPlus International 
Marcell Haag                       
Tél: +49 (0)6102 204-6350               
E-Mail: presse@airplus.com
www.airplus.com                

PrimCom
Simon Benz
Tél: +41 (0)44 421 41 21
E-Mail: s.benz@primcom.com

Back

FEINHEIT Grafik Zürich – CI/CD, Webdesign, Flash, Webshop, XHTML/CSS