Toutes les informations de nos clients destinées aux médias dont du matériel photographique en haute définition peuvent être téléchargées.

Chiffres d’affaires de la branche des voyages sur la voie du niveau de 2019

Editeur: FSV,

Les chiffres d’affaires réalisés par la branche suisse des voyages retrouvent le niveau de 2019. La Fédération Suisse du Voyage (FSV) représente un volume de marché de près de 2,5 milliards de francs, le chiffre d’affaires attendu en 2023 pour les voyages organisés à l’étranger étant supérieur d’un peu plus de 20 % à celui de l’année précédente. Mais les défis ne manquent pas – c’est ce qui ressort du sondage représentatif mené par la FSV et illustré par le baromètre de tendance.

Après l’effondrement sans précédent du chiffre d’affaires causé par la pandémie de Covid-19 entre 2020 et 2022, le secteur du tourisme outgoing s’est remis – voyager reste un besoin fondamental des Suissesses et des Suisses. Selon les estimations de la FSV, le volume de marché des voyages à l’étranger comprenant au moins une nuitée s’élève en Suisse à près de 10 milliards de francs, dont les trois quarts environ sont des voyages organisés à titre individuel. Les 796 tour-opérateurs et agences de voyages helvétiques génèrent 2,5 milliards de francs du volume de marché total via leurs différents canaux de réservation. « En conséquence, un voyage à l’étranger sur quatre est traité par la branche suisse des voyages et donc entièrement couvert par la garantie des fonds de la clientèle », relève Martin Wittwer, président de la FSV.

Pas de hausse notable des prix en vue
Pour 2023, la FSV table sur une croissance du chiffre d’affaires d’un peu plus de 20 % par rapport à l’année précédente, une progression permettant au secteur des voyages de retrouver le niveau de chiffre d’affaires de 2019. Le nombre de réservations à long terme dépasse largement les attentes, ce qui constitue une preuve de confiance particulièrement réjouissante, même si le nombre de passagers reste inférieur de 10 % environ à ce qu’il était avant la pandémie. Les tarifs des tour-opérateurs pour des vacances balnéaires classiques ont augmenté de 10 % en moyenne par rapport à 2019. Le prix des hébergements et des autres prestations de services sur les lieux de destination dépend de divers facteurs tels que pénurie de personnel, horaires de vol encore réduits, augmentation du prix de l’énergie ou renchérissement. « Mais en raison de la force du franc suisse, les effets du renchérissement sont sensiblement atténués dans de nombreux pays de destination. Pour le semestre d’hiver, les voyagistes ne s’attendent pas à une hausse notable des prix, qui devraient se situer globalement au niveau de 2022 », explique Andrea Beffa, directrice de la FSV.

Baromètre de tendance de la branche des voyages : la pénurie de main-d’œuvre qualifiée constitue le plus grand défi
Entre le 9 et le 24 août 2023, la Fédération Suisse du Voyage a interrogé 211 membres du secteur des voyages dans le cadre d’un sondage représentatif portant sur les opportunités et défis actuels de la branche. Les réponses (74 % provenant de Suisse alémanique et 26 % de Suisse romande) montrent que la pénurie de main-d’œuvre qualifiée représente le plus grand défi. En effet, près de 120 postes restent aujourd’hui vacants chez tous les membres de la FSV. Dans l’intervalle, l’IST – Ecole supérieure de tourisme & outdoor a lancé la nouvelle formation d’agent/e de voyages explicitement destinée aux personnes en reconversion professionnelle. Bonne nouvelle sur le front de l’apprentissage : 95 jeunes talents ont fait en août 2023 leurs premiers pas dans la vie professionnelle, soit 27 de plus que l’an dernier. Outre le manque de personnel qualifié et l’inflation, la fiabilité des compagnies aériennes/performance des aéroports constitue également un défi de taille, au même titre que les nombreux retards, même si les horaires de vol sont largement garantis cette année. Les participant/es à l’enquête estiment que les compétences professionnelles en matière de conseil représentent actuellement la plus grande opportunité pour la branche. Si la pandémie a clairement démontré l’importance capitale de la sécurité, de l’expertise et du soutien, ces éléments continuent de jouer un rôle essentiel pour les clientes et les clients qui, cet été aussi, ont pu compter sur l’extrême souplesse et l’assistance du secteur des voyages, notamment lors des incendies de forêt à Rhodes.

Changement climatique, pouvoir d’achat et IA – les thèmes d’avenir pour la branche
Bien que les participant/es au sondage indiquent que la question de la durabilité n’est guère abordée par leurs client/es, Martin Wittwer, président de la FSV, considère que le changement climatique, et donc les voyages plus durables, constituent l’un des défis majeurs du futur : « En sa qualité d’association, la FSV accompagne la branche des voyages sur cette voie, encourage les modes de voyages plus durables et soutient la politique climatique de la Suisse dans sa sphère d’influence. Mais pour que les objectifs climatiques puissent être atteints à l’horizon 2030, respectivement 2050, tous les acteurs devront fournir de très gros efforts ». La FSV s’engage ainsi depuis longtemps déjà en faveur d’initiatives durables du secteur des voyages, telles que KlimaLink qui propose une norme de calcul uniforme des émissions de CO2 générées par les voyages. Martin Wittwer souligne par ailleurs que la baisse du pouvoir d’achat représente un défi de taille à moyen et long terme : « La baisse du pouvoir d’achat va modifier de manière générale le comportement de nombreux consommateurs et consommatrices – et affecter également la branche des voyages », Martin Wittwer en est convaincu. Quant à l’intelligence artificielle, il s’agit d’un thème d’avenir qui recèle un énorme potentiel pour le secteur des voyages tout en constituant un défi : « Les possibilités, grâce à l’IA, d’offrir aux clientes et clients des conseils encore plus pointus ou d’accompagner encore plus efficacement le parcours client sont extrêmement diverses et passionnantes. »

Contact:
Fédération Suisse du Voyage (FSV)
Andrea Beffa       
T: 044 487 30 50        
E: beffa@srv.ch

PrimCom
Simon Benz
T: 044 421 41 28
E: s.benz@primcom.com

Zurück

FEINHEIT Grafik Zürich – CI/CD, Webdesign, Flash, Webshop, XHTML/CSS