Toutes les informations de nos clients destinées aux médias dont du matériel photographique en haute définition peuvent être téléchargées.

Pour Parahôtellerie Suisse s’annonce un été fructueux

Editeur: Parahotellerie Schweiz,

Après un hiver avec de mauvaises conditions d’enneigement et par conséquent moins de réservations à court terme, les cinq membres de la communauté d’intérêt Parahôtellerie Suisse envisagent l’été et l’automne 2017 avec optimisme. Tandis que les Suisses demeurent fidèles à leur patrie, les visiteurs en provenance d’Allemagne et des Pays-Bas effectuent un retour en force. Il est frappant de constater également que la tendance pour les séjours de brève durée et les réservations à court terme s’est encore renforcée.

Bed and Breakfast Switzerland, Interhome, Reka, les Auberges de Jeunesse Suisses (AJS) et TCS Camping tirent un bilan contrasté de la dernière saison d’hiver (de novembre 2016 à avril 2017). Lors du dernier sondage réalisé auprès des membres, on s’aperçoit que TCS Camping, le plus important exploitant suisse de terrains de camping, a pu accroître ses nuitées de 34 pour cent par rapport à l’année précédente grâce à des vacances de Pâques tardives et à des températures élevées en mars. Ce sont surtout les terrains de camping au Tessin qui ont fait l’objet de réservations importantes en début d’année. Le courtier en maisons de vacances Interhome a également un hiver couronné de succès derrière lui: les réservations et le chiffre d’affaires ont augmenté de 2,6 resp. de 1,1 pour cent. Les appartements de vacances du portefeuille gérés par l’organisation elle-même ont fait l’objet d’une demande particulièrement forte – ils ont connu en effet une croissance de 7,6 pour cent.

Tandis que Bed and Breakfast Switzerland n’a pas été loin d’égaler les chiffres de l’année précédente, les Auberges de Jeunesse Suisses ont enregistré une légère baisse du nombre des nuitées, soit de 1,95 pour cent, et le chiffre d’affaires a régressé de plus de 9 pour cent. Ce bilan négatif doit être en premier lieu attribué au fait que l’auberge de jeunesse de Berne est fermée depuis novembre 2016 en raison de transformations et d’une nouvelle construction et que l’auberge de jeunesse de Fribourg a été fermée en raison de la résiliation du contrat de bail pour la fin de la saison d’été 2016. Sans ces facteurs, les nuitées auraient augmenté de 3,2 pour cent par rapport à l’année précédente. D’autres diminutions du chiffre d’affaires ont été attribuées au prix pour les enfants, lesquels ont été considérablement réduits pour la saison d’hiver 2016/2017.

Chez Reka, l’hiver a commencé de façon fort prometteuse. Mais, étant donné qu’en janvier il y a eu, en raison des mauvaises conditions d’enneigement, nettement moins de réservations à court terme que d’habitude, il en est résulté en fin de compte une diminution de 3,5 pour cent des jours d’occupation. «Ce qui est réjouissant, c’est que nous avons pu presque compenser le recul quant à l’occupation via des rendements plus élevés et n’avons enregistré une diminution de notre chiffre d’affaires que de 1,5 pour cent», résume le Directeur de Reka, Roger Seifritz. D’une manière générale, on peut constater que Reka se trouve sur la bonne voie avec les investissements de ces dix dernières années. Tous les équipements mis en service durant cette période ont atteint des taux d’occupation supérieurs à la moyenne par rapport aux autres appartements de vacances de Reka.

Des nouvelles réjouissantes d’Allemagne et des Pays-Bas
Chez Reka, les perspectives pour l’été sont encore mesurées (- 3 pour cent concernant les jours d’occupation), mais en raison de facteurs contextuels Roger Seifritz s’attend à une amélioration des affaires. Pour les autres membres de Parahôtellerie Suisse, les perspectives pour les prochaines saisons d’été et d’automne sont en général très positives.

C’est ainsi que chez Interhome les réservations sont actuellement, d’après Roger Müller, Country Manager d’Interhome Suisse, en hausse de 9,3 pour cent par rapport à l’année précédente et que le chiffre d’affaires est en augmentation de 4,3 pour cent. Tandis que les réservations des clients indigènes se situent à peu près au niveau de l’année précédente, Roger Müller se réjouit tout particulièrement que les clients en provenance d’Allemagne (+ 18,8 pour cent), des Pays-Bas (+ 22,3 pour cent) ainsi que de Grande-Bretagne également sont de retour. «Cette tendance était déjà nettement perceptible en hiver et elle est d’autant plus réjouissante que son effet sur les mois chauds se renforce une fois encore», affirme Roger Müller.

Dorette Provoost de Bed and Breakfast Switzerland confirme également que le creux de la vague en ce qui concerne les clients en provenance d’Allemagne et des Pays-Bas a été atteint. Tout comme les autres membres de Parahôtellerie Suisse, elle suppose que le tourisme en Suisse va poursuivre son redressement et qu’il bénéficiera cette année aussi des incertitudes géopolitiques que l’on observe dans les destinations prisées pour les vacances estivales.

Fredi Gmür, CEO des Auberges de Jeunesse Suisses et Président de Parahôtellerie Suisse, s’attend pour l’été à une augmentation du nombre de nuitées d’environ 6 pour cent. «La situation actuelle des réservations pour l’été est très bonne. Mais, en raison de différentes adaptations de prix et des manques à gagner liés à la fermeture des établissements à Berne et à Fribourg, nous nous attendons à un chiffre d’affaires égal à celui de l’année précédente.» C’est avec joie que Fredi Gmür envisage la nouvelle auberge de jeunesse à Crans-Montana, laquelle sera inaugurée le 16 juin 2017 et prendra rang dans les établissements de la catégorie supérieure.

Grâce à de nouveaux canaux de réservation et à de nouveaux hébergements s’annonce un été fructueux pour TCS Camping aussi. L’exploitant en terrains de camping a pu enregistrer une sérieuse progression par rapport à l’année précédente, en particulier en ce qui concerne les réservations en ligne. Oliver Grützner, responsable de Tourisme & Loisirs, se réjouit par ailleurs que de plus en plus de jeunes familles s’enthousiasment pour l’art de vivre que propose le camping. Les hébergements «glamping», lancés ces dernières années, agissent comme un véritable aimant sur la clientèle: les tipis, roulottes nostalgiques, tentes safari, pods, etc. Oliver Grützner souligne que l’on entend résolument poursuivre en 2017 cette stratégie gagnante et développer de manière continue les hébergements locatifs. Outre des investissements généraux dans l’infrastructure des terrains, le camping de Buochs a été restructuré et agrandi de 15'000 mètres carrés. Les parcelles naturelles qui ont été aménagées en constituent l’élément phare.

Des séjours plus brefs, plus spontanés, plus urbains
Tandis que la demande intérieure demeure élevée et que les visiteurs en provenance d’Allemagne et des Pays-Bas effectuent un retour en force, la tendance pour les réservations spontanées et pour les séjours de brève durée continue à se renforcer. Chez Interhome, par exemple, la durée de réservation moyenne en hiver a diminué pour passer de 6,8 à 6,5 jours.

Et Dorette Provoost, de Bed and Breakfast Switzerland, confirme que la tendance pour des séjours de plus brève durée s’est encore accentuée ces derniers mois. Alors que les régions éloignées ont faibli dans certains cas, des villes comme Zurich et Berne bénéficient du tourisme urbain et des séjours de brève durée qui y sont liés. Grâce à l’application mobile lancée récemment, Dorette Provoost s’attend à l’avenir à de nouvelles demandes à court terme de la part d’une clientèle de passage.

 

Pour des informations complémentaires ou des précisions:

Fredi Gmür, Président de Parahôtellerie Suisse
T: +41 79 610 41 30
f.gmuer@youthhostel.ch

Back

FEINHEIT Grafik Zürich – CI/CD, Webdesign, Flash, Webshop, XHTML/CSS