Toutes les informations de nos clients destinées aux médias dont du matériel photographique en haute définition peuvent être téléchargées.

BnB Switzerland: moins d’exploitations, davantage d’occupation

Editeur: Bed and Breakfast Switzerland,

Le nombre de membres de Bed and Breakfast Switzerland est passé de 912 à 843 entre 2016 et 2017. La baisse de 6 % du nombre de nuitées observée parallèlement à ce recul de 7,1 % du nombre de lits se traduit en réalité par une occupation plus élevée des hébergements, signe que l’engouement  pour les BnB est toujours là et que ce concept d’hospitalité caractérisé par le contact humain plaît. Néanmoins, la concurrence des hôtels à bas prix et des appartements partagés est plutôt à la hausse.

 Le portefeuille d’exploitations BnB s’est réduit de 69 hébergements au cours de l’année dernière, ce que regrette vivement Dorette Provoost, directrice de l’Organisation Bed and Breakfast Switzerland. « Il s’agit principalement de maisons d’hôtes établies de longue date et dont les exploitants qui se sont investis avec passion durant de longues années ont, pour une part d’entre eux, cessé cette activité pour des raisons d’âge. » Mais les nouvelles attentes décelées dans certains segments d’hôtes ne sont pas non plus tout à fait étrangères à cette hémorragie. « De nouveaux groupes d’hôtes choisissant ce mode d’hébergement plutôt pour son prix avantageux que pour l’hospitalité chaleureuse des exploitants se sont en effet développés. » Cette situation est aussi imputable à la concurrence toujours grandissante engendrée par le phénomène des hôtels à bas prix et d’autres offres de logement bon marché.

Mais il n’est nullement question d‘ambiance morose chez BnB Switzerland. Si l’on consulte la statistique des nuitées de 2017 en données corrigées de l’évolution des offres, c’est une croissance qui est observée. 372'204 nuitées ont été enregistrées en 2017 pour 162'465 hôtes, contre 396'017 nuitées pour 171'854 hôtes en 2016. Ce recul des nuitées réservées (6 %) qui est inférieur à la baisse des lits disponibles (7,1 %) témoigne en définitive d’un plus grand enthousiasme pour ce mode d’hébergement dans divers marchés d‘hôtes encore émergeants. En chiffres absolus, le nombre d’hôtes de pays comme la Pologne, la Belgique, la Hongrie, la Russie, la Corée du Sud et Israël descendus dans un BnB en 2017 est parfois nettement plus élevé qu’en 2016.

Renforcement de l’euro positif pour l’arrivée des hôtes allemands

La diminution du nombre d’hôtes qui se chiffre par quelque 24‘000 nuitées est imputable en majeure partie au recul des hôtes suisses (-17'600), dont la part au nombre global des hôtes passe de 53 à 51,7 %. Par contre, la part des hôtes allemands gagne en importance et passe de 15,7 à 16,1 %, en dépit d’une baisse d’environ 2300 nuitées en chiffres absolus. Selon Dorette Provoost, ce recul proportionnellement inférieur (3,7 %) des hôtes allemands très sensibles aux prix va de pair avec la dernière appréciation observée de l’euro par rapport au franc suisse. « L’évolution positive des taux de change nous aidera certainement. »

Cette déclaration s’applique également aux hôtes italiens (-1,4 %) et néerlandais (-3,8 %), mais ne concerne pas les Français (-9,4 %), qui se sont très nettement détournés des BnB l’année dernière. Ce constat trouve lui aussi une explication plausible. Plus de la moitié (214) de la perte de marché qui se chiffre à 411 lits entre 2016 et 2017 concerne la Suisse romande (Berne, la région lémanique, les régions du Jura et de Fribourg). Selon Dorette Provoost, « ce sont naturellement les régions préférées de nos hôtes français. »

Berne et le nouveau moteur de croissance Lucerne / Suisse centrale en tête

En dépit d’une baisse sensible de 14 exploitations et de plus de 100 lits, la région bernoise reste en 2017 également en tête de la statistique régionale des BnB avec 54'553 nuitées enregistrées. La région Lucerne / Suisse centrale prend nouvellement la deuxième place avec 49'074 nuitées. Contrairement à la tendance nationale, une croissance soutenue atteignant même 3000 nuitées a été notée en 2017 dans les hébergements de Suisse centrale. Et la région zurichoise enregistre elle aussi une légère augmentation d’environ 1200 nuitées l’année dernière.

Outre la région bernoise (-6424 nuitées) et la région lémanique / Vaud (-6535), les cantons montagnards des Grisons (-8956) et du Valais (-2423) figurent aussi parmi les grands perdants, auxquels viennent s’ajouter la Suisse orientale (-1562) et la région bâloise (-1461).

Contact:

Bed and Breakfast Switzerland
Dorette Provoost
Tél. +41 79 356 39 78
dorette.provoost@bnb.ch

PrimCom
Jonathan Spirig
Tél. +41 44 421 41 21
j.spirig@primcom.com

Back

FEINHEIT Grafik Zürich – CI/CD, Webdesign, Flash, Webshop, XHTML/CSS