Toutes les informations de nos clients destinées aux médias dont du matériel photographique en haute définition peuvent être téléchargées.

L’économie prête pour la reprise des voyages d’affaires

Editeur: AirPlus,

Afin de protéger la santé de leurs employés, de nombreuses entreprises ont modifié leurs règlements en matière de déplacements. À commencer par le recours à des classes de réservation supérieures comme la Business ou la First Class.   

Les déplacements professionnels augmentent, l’organisation des salons et congrès reprend, mais la pandémie de coronavirus continue cependant de compliquer les voyages. Est-il possible d’entrer dans tel ou tel pays ? D’en sortir ? Sous quelles conditions ? Comment éviter les contaminations ? Autant de questions récurrentes, auxquelles les entreprises sont toutefois bien préparées à présent. C’est ce que confirme un sondage réalisé par AirPlus International, spécialiste des moyens de paiement corporate, auprès de quelque 750 grands dirigeants. Plus de 90 % des entreprises auraient ainsi déjà pris soin d’informer leurs employés des conditions d’entrée dans les différents pays et des mesures de quarantaine applicables, ou du moins envisagent-elles de le faire.

Mais les sociétés ne s’arrêtent pas là. Plus de la moitié d’entre elles (51 %) ont défini des règles individuelles concernant les pays dans lesquels leurs employés sont autorisés à voyager et ceux qui leur restent interdits. Elles sont plus d’un tiers (35 %) à travailler actuellement à la formulation de directives correspondantes. À noter également que les voyageurs sont de plus en plus nombreux à pouvoir choisir une classe de réservation supérieure. Si les avions sont considérés comme un moyen de transport sûr grâce aux filtres à air dont ils sont équipés, près de la moitié des personnes interrogées ont indiqué donner l’autorisation à leurs collaborateurs de voyager en Business Class ou en First Class. De même, les vols directs sont à privilégier afin d’éviter l’accumulation de points de contact lors des changements d’avions.

Possible hausse des prix des voyages d’affaires
Le choix de classes supérieures montre bien que les entreprises sont prêtes à assumer des frais plus élevés pour garantir la santé de leurs employés. Les dirigeants s’attendent de toute façon à une augmentation des prix à long terme. 59 % pensent que les tarifs des transports et des hébergements vont dépasser leur niveau d’avant la pandémie. Seuls 8 % estiment que leurs frais de déplacement ont toutes les chances de baisser dans un avenir proche.  

Indépendamment de coûts plus élevés et de conditions plus contraignantes, les voyages d’affaires restent essentiels. Pour 80 % des cadres supérieurs et PDG interrogés par AirPlus, le contact personnel avec les clients et les fournisseurs est absolument indispensable. Ils sont même près de la moitié (48 %) à prévoir un nombre de déplacements professionnels plus important qu’en 2019 dans les deux à trois prochaines années.

Au total, près d’un quart des entreprises ont choisi d’adapter leurs directives de voyages en raison de la crise sanitaire. Des ajustements qu’une majorité (72 %) prévoit d’ailleurs de conserver.  

Dans le cadre de l’enquête, AirPlus a interrogé en tout 743 dirigeants en Allemagne, aux États-Unis, en Grande-Bretagne, en Chine, en Italie et en France, parmi lesquels des PDG, des directeurs financiers et des responsables des ventes.

Contact:
AirPlus International        
Marcell Haag    
Telefon: +49 (0)6102 204-6350        
E-Mail: presse@airplus.com
www.airplus.com

PrimCom
Simon Benz
Telefon: +41 (0)44 421 41 28
E-Mail: s.benz@primcom.com

Back

FEINHEIT Grafik Zürich – CI/CD, Webdesign, Flash, Webshop, XHTML/CSS